Accueil / A Propos de Vanessa

Il y a 27 ans, mes parents découvraient que j'avais un mauvais alignement des mâchoires, donc des dents. À l'époque, l'intervention chirurgicale proposée leur parue si lourde qu'ils décidèrent de ne pas me la faire subir.

 

27 ans plus tard, à l'âge de 37 ans (et encore toutes mes dents!) je souffrais soudainement de problèmes dentaires de plus en plus récurrents (déchaussements de dents, gencives qui reculaient) mais surtout, et bel et bien à cause de cette malocclusion, les dents qui s'élimaient à un rythme alarmant. Les mots de l'orthodontiste résonnent encore dans ma tête:

"Il vous reste environ une quinzaine d'années en termes de sourire !"

Et en l'occurrence c'était facile à croire, car j'observais déjà de mon côté et depuis longtemps, que mes dents "racoucissaient" et se cassaient même, par endroits.

Bref, cette opération n'était désormais plus optionnelle.

Pour corriger ce défaut -de fabrication- un traitement orthodontique et une chirurgie orthognathique (ostéotomie bi-maxillaire) s'imposaient à moi. Oui, j'avais 37 ans et j'allais devoir porter des bagues. Je vous laisse deviner mon enthousiasme à l'idée de porter des bagues dans les dernières années de ma trentaine!...

 L'OSTEOTOMIE BI-MAXILLAIRE

Dans mon cas, bien que ma mâchoire inférieure semblait être le problème, la malocclusion provenait en réalité de ma mâchoire supérieure qui ne s'était pas assez développée durant la période de croissance.

La chirurgie consiste à sectionner et dissocier le maxillaire (la mâchoire supérieure), puis à l'abaisser de 2mm et à l'avancer de 4mm (dans mon cas, spécifiquement). En ce qui concerne la mandibule (la mâchoire inférieure), elle a été reculée de 4mm. 

PRÉPARER MA CONVALESCENCE